Close
Vers le soleil – Julien Sandrel

Vers le soleil – Julien Sandrel

Quatrième de couverture :

14 août 2018. Tess part vers la Toscane, où elle doit rejoindre pour les vacances sa fille Sienna et l’oncle de celle-ci, Sacha. Mais alors qu’elle fait étape chez sa meilleure amie à Gênes, un effroyable grondement ébranle la maison, et tout s’écroule au-dessus d’elle. Une longue portion du pont de Gênes vient de s’effondrer, enfouissant toute la zone. Tess est portée disparue.

Lorsque Sacha apprend la catastrophe, c’est tout leur univers commun qui vole en éclats. Tous leurs mensonges aussi. Car Sacha n’est pas vraiment l’oncle de la petite fille de neuf ans : il est un acteur, engagé pour jouer ce rôle particulier quelques jours par mois, depuis trois ans. Un rôle qu’il n’a même plus l’impression de jouer tant il s’est attaché à Sienna et à sa mère.

Alors que de dangereux secrets refont surface, Sacha sait qu’il n’a que quelques heures pour décider ce qu’il veut faire si Tess ne sort las vivante des décombres : perdre pour toujours cette enfant avec laquelle il n’a aucun lien légal…ou écouter son cœur et s’enfuir avec elle pour de bon ?

En attendant, il décide de cacher la vérité à la petite fille, et de la protéger coûte que coûte…

Mon avis :

J’attendais avec impatience la sortie du quatrième roman de Julien Sandrel. Après avoir eu un énorme coup de cœur pour Les Étincelles, son précédent roman, je me suis précipitée chez mon libraire pour acheter Vers le Soleil. Impossible d’attendre pour commencer à le lire.

Quelle joie de retrouver la plume de cet auteur qui fait partie de mes valeurs sûres. De nouveaux personnages terriblement attachants, une histoire qui m’a une nouvelle fois touchée en plein cœur, la découverte d’une région splendide malgré le drame du pont de Gênes en filigrane.

Alors que Tess part rejoindre sa fille Sienna et Sacha pour profiter de vacances paisibles en Toscane, le destin va la rattraper, faire ressortir son passé douloureux et exploser des secrets. Alors qu’elle est ensevelie sous les décombres du pont qui s’est effondré, Sacha se retrouve seul, avec la responsabilité de Sienna. Cette petite fille avec laquelle il n’a aucun lien de parenté, malgré ce qu’ils lui font croire depuis trois ans. Des mensonges qu’il va devoir affronter seul, et bien plus encore lorsqu’il va découvrir le passé difficile de Tess. Comment va-t-il réagir ?

Sacha est un comédien de seconde zone lorsqu’il rencontre Tess par hasard. Deux âmes en souffrance, solitaires, en proie à un passé qui ne les a pas épargné, ils vont se découvrir et s’accorder une confiance réciproque et absolue. Elle lui propose un rôle sur-mesure, sans aucune attache particulière pense-t-il, mais qui risque bien de changer le cours de sa vie.

Lui qui n’est rien pour Sienna va devoir tout faire pour la protéger. La peur au ventre, il va se découvrir l’âme d’un père. Seul l’amour qu’il éprouve va guider ses pas, ses décisions et l’aider à dépasser ses peurs et ses angoisses. Lui qui a toujours refuser de s’attacher par crainte de souffrir. Jusqu’où est-il capable d’aller par amour ? Bien au delà probablement les propres limites qu’il s’est fixé et les murs érigés. Les liens du cœur se révèlent parfois bien plus forts que ceux du sang.

Chaque personnage m’a touché profondément. Tess et Francesca, sa meilleure amie chez qui elle se trouvait au moment de l’effondrement du pont. Ces deux femmes au passé similaire se sont reconnues dans leurs souffrances, se sont comprises et soutenues. Un lien et une amitié indéfectibles sont nés. Les épreuves rapprochent. Elles savent qu’elles peuvent compter l’une sur l’autre en permanence. Une présence qui les rend plus fortes. Ces femmes, terriblement courageuses, rouées de coup, qui doivent braver la terreur pour quitter cette violence avant d’y laisser leur vie. Trouver la force et la volonté de se reconstruire, après avoir été réduites en miettes, et de se protéger coûte que coûte.

Je ne peux que vous conseiller de vous précipiter chez votre libraire, d’acheter et d’offrir compulsivement ce livre qui ne m’a pas laissé insensible. Un énorme coup de cœur ♥️. Une histoire marquante avec des personnages tellement humains, courageux. Et de l’amour à n’en plus compter, qui donne le courage de puiser tout au fond de ses réserves pour se relever. N’oubliez pas d’aimer intensément, de le montrer à tous ceux qui comptent pour vous, de savourer chaque petit moment de bonheur. N’ayez surtout pas peur d’aimer ❤️

La famille, c’est celle que l’on choisit

Mes extraits :

• « A chaque fois que je vois Sienna avec Sacha, je me fais la même réflexion : elle est plus lumineuse, plus joyeuse, plus présente. Plus vivante. Voilà ce que fait Sacha depuis qu’il est entré dans nos existences : il y ajoute des doses de vie »

• « Nos rires se sont entremêlés. Puis sont arrivés les regards, les frôlements. Le frisson des baisers volés…J’ai cru qu’éviter de dire je t’aime serait suffisant pour ne pas ressentir. Mais tout cela n’était qu’illusion »

• « C’est étrange comme les déchirures s’inscrivent dans les chairs. Il suffit d’un rien pour rouvrir les plaies et nous replonger dans des abîmes de détresse que l’on croyait oubliés »

• « Tom est obsessionnel, il ne tolère aucun écart de comportement. Le moindre geste amical envers un autre individu de sexe masculin est interprété comme une tentative de séduction. Les réflexions fusent, se multiplient de jour en jour. Puis ces petits riens cèdent la place à des phrases qui font mal »

• « J’observe cette enfant, là, au creux de moi, et je sais que je ne pourrai plus me passer de cela. Je ne me l’étais jamais exprimé de cette façon, jusqu’à présent mais ce que je ressens pour cette petite fille, c’est de l’amour. Pour elle, je suis prêt à tout risquer. Ma vie, mon confort, ma liberté »

• « Je ne suis pas parfait, loin de là. J’ai eu une vie difficile, moi aussi. Et c’est justement pour ça que je ne veux pas me laisser voler la part de bonheur que j’ai réussi à conquérir »

• « Je l’aiderai à grandir. À réaliser ses rêves. Je lui apprendrai qu’il faut aimer sans retenue. Qu’il n’y a rien de plus beau que de s’attacher à d’autres humains »

• « C’est toujours étonnant de constater a posteriori à quel point les épreuves transforment les liens entre les gens. Ils peuvent éloigner ou rapprocher, c’est selon. Mais ils laissent des traces »

Ma note : 10/10

%d blogueurs aiment cette page :