Close
Les rêves de nos mères – Carine Pitocchi

Les rêves de nos mères – Carine Pitocchi

Quatrième de couverture :

1912 : Lady Julia Ashford, dont le mari vient de mourir en la laissant enceinte, se retrouve seule dans l’immense domaine qui est désormais le sien, et se prépare à une vie placée sous le signe du deuil et des devoirs qui incombent à son titre. Mais voilà que son passé revient la hanter – sous la forme de Will Murphy, son amour d’enfance, gangster irlandais régnant aujourd’hui en maître sur l’East End de Londres.

La maîtresse de Longfield Park peut-elle lier son destin à cette figure de la pègre ? Sans doute pas. Tout comme elle ne devrait pas se préoccuper du quotidien de son ancienne domestique, Edna, mariée à un homme violent. Ni encourager sa cousine dans ses engagements suffragistes…

Mais la vie change en Angleterre. Autour d’elle souffle le vent des temps nouveaux, celui des révolutions et du changement social – dans compter cette guerre qui déjà se profile, imminente et terrible…

Mon avis :

Quelle magnifique découverte que ce roman de Carine Pitocchi qui a obtenu le Prix du Livre Romantique 2020 aux Éditions Charleston. Je l’ai reçu dans une box Exploratology et suis vraiment ravie de cette surprise.

Un roman qui met à l’honneur une histoire d’amour, très loin des convenances sociales et familiales, face au temps qui passe. Ce sentiment qui dévaste les cœurs, d’une sincérité bouleversante et d’une vérité implacable, personne ne peut le contrôler. Mais parfois, sous le poids d’un rang social à tenir, certains finissent par enfouir leurs sentiments profondément. A les endormir pour ne pas froisser l’ego familial.

Un roman historique qui se déroule en Angleterre, à l’aube de la Première Guerre Mondiale, où les femmes sont souvent considérées comme peu de choses. Une époque où les femmes vont se révéler plus fortes que jamais, prêtes à tous les efforts pour obtenir leur liberté de penser, d’expression et le droit de s’émanciper pour devenir celles dont elles ont envie.

Un monde où les femmes sont trop souvent victimes de violences, presque laissées pour mortes par ceux qui ont abusé de leur pouvoir et force. Le doit des femmes bafouées de se défendre et d’obtenir justice à une époque où elles en ont si peu, à part se faire justice elles-mêmes. Les femmes ne sont pas épargnées mais font preuve d’un tel courage et restes si dignes dans l’épreuve. J’admire profondément ces femmes, d’une époque pas si lointaine, qui se sont battues pour nous offrir la vie que nous menons aujourd’hui. La violence faite aux femmes est présente dans toute l’histoire, à différents niveaux.

Alors que Julia a du mal à surmonter le décès de son mari et à retrouver goût en la vie, un petit être grandit en elle. Ce cadeau du ciel va lui redonner espoir et courage. Mais une grossesse, à cette époque, n’est jamais garantie d’aller jusqu’à son terme. Une grossesse sous haute tension. Les accouchements comportent toujours une zone de risques et d’ombres.

Edna, qui a travaillé au service de la famille de Julia dans le passé, est sauvée des mains de son mari violent par un certain Will Murphy. Ce dernier, qui a côtoyé et noué des liens avec Julia dans son enfance, obtient donc des nouvelles de celle qu’il n’a jamais réussi à oublier.

Les chapitres se suivent et alternent entre la vie de Julia, sa grossesse risquée, ses relations familiales et celle de Will. Chacun a ses problèmes, ses inquiétudes, ses valeurs qu’ils défendront coûte que coûte. Le destin les remettra-t-il sur le chemin l’un de l’autre ? Pourront-ils faire abstraction des convenances sociales et de ce fossé qui les sépare ? L’amour peut-il vraiment se révéler plus fort que tout ? Cet attachement enfoui et ce lien invisible qui les relie l’un à l’autre peuvent-ils toujours exister après tant d’années de silence et d’absence ?

Une histoire d’amour dans la Grande Histoire. Liberté, courage pour affronter un monde rempli de violence et oser affirmer ses envies. Savoir ce que l’on veut au détriment du poids du regard du monde qui nous entoure. Trouver la force de s’émanciper. Un livre qui m’a profondément marquée et se révèle être un énorme coup de cœur. Un livre que j’ai lu rapidement tant j’étais de tout coeur avec ces femmes, à leur souhaiter de trouver la force d’affirmer leurs choix. Magnifique livre ❤️

Mes extraits :

• « Elle avait fait tant d’efforts pour enfouir Will dans un recoin de sa mémoire, et voilà qu’il resurgissait par le biais d’un innocent album photo, prêt à tout emporter avec lui »

• « Son amour pour Julia Ashford était déraisonnable et pathétique. Il en avait parfaitement conscience. Il avait tenté de l’oublier dans les bras d’une autre, mais il n’y avait qu’elle. Il n’y aurait jamais qu’elle »

• « L’inactivité lui permettait de poser les choses et aujourd’hui, il avait une vision plus claire de ce qu’il voulait faire de son avenir »

• « Will, en défendant sa sœur, était devenu un emblème de la lutte contre cette société machiste où le seul droit des épouses était de mourir sous les coups de leur mari. Très vite, les autorités s’étaient trouvées dépassées par l’engouement que suscitait ce procès »

• « C’était étrange, cette nostalgie soudaine, comme si la disparition de Charles avait permis à son amour défendu de jeunesse de refaire surface. Le souvenir de ce lien intense qui l’avait unie à Will était douloureux. Plus les jours passaient, et plus elle se rendait compte qu’elle n’avait qu’un seul désir, le revoir »

• « Julia n’avait jamais eu aucun doute sur le fait qu’elle épouserait un homme de sa condition. Jamais elle n’avait laissé espérer à Will autre chose qu’une simple amitié. Mais ce baiser… Comment aurait-elle pu l’oublier ? Ce soir-là, elle pleura jusqu’à épuisement, puis décida de faire taire de manière définitive le murmure douloureux qui montait dans sa poitrine. Emily avait eu raison de la mettre en garde ; continuer à entretenir une relation avec lui, aussi chaste soit-elle, l’exposait au plus grand danger. Elle était sincèrement tombée amoureuse de Charles ; les mois passés en sa compagnie avant qu’il lui fasse sa demande lui avaient fait entrevoir la perspective du plus heureux des mariages. Julia n’aurait pas pris le risque de tout gâcher ´. Elle ne pouvait aimer deux hommes à la fois »

• « Elle se remémorait ce moment où les choses avaient failli déraper dans la grange. Ce même jour où elle lui avait annoncé son engagement avec Charles. Comme elle avait désiré bien plus que ce baiser ! Non, elle n’avait rien oublié. Rien ne s’était effacé. Rien ne s’effacerait jamais »

• « Il mourrait sans qu’elle ne sache jamais ce qu’il était advenu de lui. Peut-être abandonnait-il à fausse d’elle. Il en était arrivé à la conclusion qu’il ne pourrait jamais aimer une autre femme. A quoi bon vivre s’il ne pouvait pas l’avoir, elle ? Il en crevait littéralement à petit feu »

Ma note : 9,5/10

%d blogueurs aiment cette page :