Close

Un soir à Paris – Nicolas Barreau

Quatrième de couverture :

Un soir, Alain Bonnard se décide enfin à aborder la belle inconnue qui, chaque mercredi, assiste à la dernière séance dans son cinéma. Entre Mélanie et lui, c’est le coup de foudre ! Et lorsqu’un célèbre réalisateur américain annonce qu’il veut tourner son prochain film au Cinéma Paradis, Alain est persuadé que la chance lui sourit. Mais le rêve tourne court : Mélanie disparaît sans laisser de traces. Parviendra-t-il à forcer le destin et à la retrouver ? Clin d’œil romantique a Midnight in Paris de Woody Allen, cette comédie nous entraîne dans une délicieuse aventure où l’amour est l’unique boussole pour arriver à bon port. Une histoire qui donne des ailes et ravira les cinéphiles.

Mon avis :

Premier livre lu de cet écrivain franco-allemand qui travaille dans l’édition. Une jolie histoire d’amour dans un cadre cinéphile. Tout pourrait être tellement simple quand l’amour se révèle aussi évident mais lorsque les blessures du passé font irruption, les doutes viennent s’installer et perturber le bon déroulement de cette histoire de cœur.

En l’espace de trois jours, Alain a embrassé Mélanie la femme au manteau rouge, reçu une lettre d’amour et un rendez-vous au Ritz avec un producteur de cinéma et une actrice qui souhaitent qu’il mette à leur disposition son cinéma. Alain se révèle totalement dépassé par ces événements récents.

Une relation particulière se noue, malgré eux, entre Alain et Solène l’actrice qui n’a pas pour habitude qu’on lui résiste. Son charme naturel fait qu’on recherche sa présence et sa compagnie. Solène embrasse Alain alors que ce dernier vient de lui avouer qu’il venait de tomber éperdument amoureux d’une femme…..l’appareil photo d’un paparazzi immortalise ce baiser qui sera publier en une des journaux. Mélanie disparaît au moment même où le réalisateur débarque à Paris pour tourner un film au Cinéma Paradis. Existe-t-il un lien entre cette arrivée et la mystérieuse disparition de la jeune femme ? Alain va mener son enquête, tout donner pour retrouver celle qu’il considère comme l’Amour de sa vie. Cette histoire nous fait accéder aux cœurs blessés des personnages où le passé peut parfois laisser des traces indélébiles. Le hasard, ou non, tient une place importante dans cette histoire. Des étreintes innocentes mais nous dénuées d’arrières pensées peuvent-elles faire basculer le destin ? En tout cas, elles constituent des preuves qu’un homme ne peut pas résister aux charmes d’une femme solaire. Quand on se sent bafouée, blessée, humiliée, trahie, peut-on abandonner l’amour qu’on éprouve pour quelqu’un par peur de souffrir ? De nombreuses questions se posent sur l’amour entre un homme et une femme, l’amour d’un parent pour son enfant, les relations de couples dans leur généralité, l’amour familial et la difficulté à dépasser le mal que l’on peut faire malgré un amour tellement évident.

Un avis général plutôt bon concernant ce livre dont vous l’aurez compris l’amour mais aussi le thème du pardon sont au cœur de ce récit qui séduira les amateurs du septième art.

Mes extraits :

• »Oncle Bernard ne se souciait pas de limite d’âge, tant que c’était un bon film avec une idée. Un film qui touchait les gens, qui les accompagnait dans la quête complexe de leur être profond. Qui leur offrait un rêve auquel ils puissent s’accrocher dans cette vie parfois difficile »

• »Le plus court chemin vers le cœur passe par l’œil »

• »Les souvenirs peuvent parfois vous attrister, même s’ils sont beaux. On aime y repenser, ils sont le plus grand des trésors, pourtant, ils vous rendent un peu mélancolique car quelque chose est révolu à tout jamais »

• »On devrait toujours rester fidèle à ce qu’on est »

• »J’ai gardé cet anneau pour conserver quelque chose de ma maman avec moi »

• »L’amour est la promesse de notre vie »

• »Quand on tombe amoureux, on se remet à rêver »

• »En mûrissant, on finit par comprendre que ce qu’on appelle le bonheur ne repose que sur de beaux moments isolés. Ce sont ces instants particuliers qu’on se rappelle plus tard »

• »Ce n’est qu’après avoir fait table rase des vieilles histoires qu’on peut bâtir quelque chose de nouveau »

• »Tu ne me perdras jamais, je te le promets »

%d blogueurs aiment cette page :