Close
Un jour de plus de ton absence – Mélusine Huguet

Un jour de plus de ton absence – Mélusine Huguet

Quatrième de couverture :

« Félicitations, madame Loiseau. Vous allez être maman ! »

Fonder une famille avec Antoine, c’est le rêve de Jade depuis le tout premier jour de leur amour. Elle devrait nager en plein conte de fées : Antoine est fou de joie, ils ont la trentaine, des situations professionnelles stables, un appartement avec une chambre supplémentaire et des familles aimantes, toutes prêtes à accueillir cette nouvelle vie.

Une seule ombre plane sur ce tableau idyllique : celle du mensonge qui dévore progressivement Jade…

Mon avis :

Je ne sais pas si vous avez déjà lu ce livre paru aux Éditions Charleston en février 2021 mais si ce n’est pas encore le cas, je vous conseille fortement de le découvrir. Une écriture subtile, captivante et addictive. Des sujets forts, émouvants traités avec justesse et délicatesse. Une histoire qui va droit au cœur et qui ne vous laissera pas insensible. Je l’ai terminé la larme à l’œil, bouleversée par l’émotion. Une héroïne qui est un modèle de résilience. On a tous besoin d’avoir un guide lorsque l’épreuve s’invite dans nos vies.

Alors que son médecin lui annonce un grand bonheur, celui tant espéré avec son mari Antoine, Jade éprouve toutes les peines du monde à s’approprier sa grossesse. Quel secret peut-elle bien cacher pour ne pas réussir à se confier ni à Louise sa meilleure amie, ni à celui qu’elle considère comme l’amour de sa vie ? Malgré la dureté de la vie et les épreuves qui peuvent jalonner notre existence, il faut croire que certaines rencontres n’arrivent pas par hasard et sont destinées à illuminer notre chemin et peuvent nous aider à trouver des réponses.

A l’image de Jade qui va devoir puiser au plus profond d’elle-même le courage et l’énergie pour se relever, la volonté de continuer à vivre malgré tout, cette histoire se révèle pleine d’espoir. Trouver du sens à sa vie, écrire pour mettre des mots sur ses douleurs et se délivrer du poids des mensonges qui enferment Jade dans une profonde souffrance.

Un immense coup de cœur pour ce premier roman époustouflant

Un livre que j’ai envie de mettre entre les mains du plus grand nombre parce qu’il est important d’avoir des buts dans la vie, de sensibiliser aux causes qui nous tiennent à cœur, de se sentir utile, d’être à l’écoute de ceux qui nous sont chers. Profiter des siens car on ne sait jamais de quoi sera fait demain, se dire qu’on s’aime sans compter. Faire de son hypersensibilité une force, celle qui permet de mieux comprendre le monde qui nous entoure et d’apporter son soutien à ceux qui en ont besoin.

A travers les mots de Mélusine, on découvre son engagement féministe. Les causes qui lui sont chères, celles qui nous poussent à nous respecter totalement en refusant les discriminations et tout ce qui pourrait nous causer du tort. Comme Jade qui va s’engager sur cette voie pour mieux se sauver. Aider les autres pour tenter d’oublier ses propres blessures. Toujours se dire qu’il y a pire que soi.

IL Y A AUTANT D’HISTOIRES QUE D’INDIVIDUS

Un livre qui serre le cœur en abordant avec un profond humanisme des sujets comme la maladie, le deuil, les secrets et mensonges, et enfin la reconstruction. J’ai été profondément touchée par l’écriture puissante de l’autrice. Une histoire qui montre que la vie peut basculer à tout moment, sans prévenir, en nous laissant complètement désarmée. Ce livre va désormais occuper une place bien particulière dans ma bibliothèque et rejoindre le rang des ouvrages qui ont marqué ma vie.

Mes extraits :

« Je veux œuvrer pour le bonheur des gens que j’aime. Je veux donner mon maximum pour les rendre heureux. Je veux leur faire sentir qu’ils comptent pour moi, je veux agir pour eux comme j’aimerais que l’on agisse pour moi. Pour n’avoir aucun regret le jour de ma mort. Je pense qu’il est essentiel de mener son existence selon la ligne de conduite que l’on se fixe »

• « Je tiens surtout à vivre chaque jour comme s’il était le dernier, afin de profiter de tout instant comme s’il allait s’évaporer. Avoir conscience de la chance que j’ai d’être vivante parmi l’éphémère de l’existence »

• « Jade avait toujours été hypersensible. Cet aspect de sa personnalité avait tendance à effrayer sa famille, qui ne comprenait pas ses brusques accès d’humeur. Elle était capable de passer du rire aux larmes en, littéralement, dix secondes. Ses colères étaient disproportionnées et ses tristesses infinies. Là où elle y avait longtemps vu une faille, elle en avait progressivement fait une force qui lui permettait aujourd’hui de sympathiser très rapidement avec des inconnus, de les écouter en faisant preuve d’une empathie sincère, d’aider les autres et de s’investir dans des causes qui lui tenaient à cœur »

« Personne ne devrait avoir à subir de telles remarques. C’est cette foutue pression de la société qui nous oblige à rentrer dans des cases et à nous oublier en chemin »

• « Ne gardez pas vos secrets pour vous. Les secrets peuvent rapidement se transformer en mensonges, et les mensonges peuvent ronger une existence. Si vous n’avez personne à qui parler, écrivez-le. Écrire fait du bien, c’est une activité bien plus libératrice que ce que l’on pense, et ça permet de mettre de l’ordre dans ses idées »

« Je pense très sincèrement que le monde regorge de personnes incroyables, mais que nous ne prenons pas suffisamment le temps d’écouter leur histoire. Derrière chaque individu se cache un passé, nous n’avons absolument aucune idée de ce qu’ont traversé les gens pour arriver jusqu’à nous »

• « Prenez le temps. Le temps de considérer ce qui est important, ce qui est essentiel, ce qui compte, ce qui vous rend heureux »

• « La mort m’a toujours fait peur. Elle est tellement définitive. Irréversible. Inconnue »

« Elles avaient toutes les deux dépassé l’étape où il fallait marcher sur des œufs et partageaient la peine commune et silencieuse de ceux qui se remettent d’une épreuve, ne l’oubliant pas mais cherchant à se reconstruire par tous les moyens possibles »

Ma note : 10/10

%d blogueurs aiment cette page :