Close
Même les méchants rêvent d’amour – Anne-Gaëlle Huon

Même les méchants rêvent d’amour – Anne-Gaëlle Huon

Quatrième de couverture :

Jeannine, 80 ans passés, a la mémoire qui s’effiloche. Les jours sont comptés avant que ses souvenirs plient bagage. Alors Jeannine fait des listes, toutes sortes de listes. Et surtout, elle consigne dans un carnet ce qu’elle n’a jamais osé raconter. L’histoire d’un secret, d’une rencontre, d’un mensonge. Elle se confie à Julia, sa petite fille. Quand celle-ci l’a rejoint en Provence, elle découvre une maison de retraite très animée. Tandis que Jeannine semble déjà partie bien loin, le précieux carnet s’offre à Julia comme un cadeau du destin. Entourée d’une bande de joyeux pensionnaires, la jeune femme va tenter de faire la lumière sur les zones d’ombre du récit. Et lever le voile sur l’histoire d’amour bouleversante qui a marqué la vie de sa grand-mère. Et s’il n’était pas trop tard pour réécrire le passé ?

Mon avis :

Magnifique, sublime récit de l’histoire émouvante de Jeannine, cette grand-mère qui pourrait être la mienne, la notre. Un récit, contre le temps qui passe et la mémoire qui s’envole, qui permet aux souvenirs d’être gravés à jamais.

Jeannine, cette mamie courage et d’une douceur tellement évidente, a la lucidité de vouloir écrire un carnet relatant les points forts de sa vie, mais également un terrible secret enfoui en elle depuis si longtemps. Elle décide donc de se confier à sa petite fille au risque d’être jugée et incomprise afin que sa plus belle histoire d’amour ne tombe jamais dans l’oubli, elle qui vient d’apprendre qu’elle souffre de cette terrible maladie d’alzheimer.

J’ai également apprécié les courts chapitres abordant les petits plaisirs et bonheurs du quotidien, que ce soit les odeurs, les bruits……

Ce livre est tellement attendrissant, touchant. Une histoire d’amour si forte, si sincère, si évidente, tellement naturelle entre deux êtres faits pour se rencontrer et s’aimer passionnément toute leur vie. Impossible de résister à un amour si pur.

Il y a énormément de douceur et d’amour dans les aveux de Jeannine.

En parallèle de ce récit bouleversant, on découvre les proches qui entourent Jeannine durant son enfance et sa vie de jeune femme, de ses parents à ses amis qui agiront tous, consciemment ou inconsciemment, dans l’unique but de la protéger. De maladresse en trahison et de mensonges en secrets bien gardés, les répercussions pourront s’avérer dramatiques et bouleverser des vies entières.

La vie de Jeannine est donc faite de passions et chagrins, tendresse et affection. J’ai ressenti beaucoup d’émotion en découvrant ce récit de la vie de Jeannine, le courage avec lequel elle a mené sa vie et affronté ses souvenirs afin de les partager, raconter l’amour qui résiste au temps et à la maladie. Jeannine a accepter de se livrer, se confier sans tricher. Un cadeau inestimable pour Julia, sa petite-fille.

Il s’agit aussi d’un récit rappelant l’importance d’apprendre à vivre dans l’instant présent. Et qui peut également donner l’envie aux grands parents de transmettre leur histoire, de laisser une trace mais aussi aux petits-enfants d’oser interroger et poser des questions sur la vie qu’ils ont menée. Un enrichissement réciproque qui donnera une force incroyable pour affronter la vie, des souvenirs inoubliables.

Mes extraits :

• « Elle écrit pour qu’elle sache d’où elle vient. Et surtout, pour lever le voile sur ces secrets qui la grignotent de l’intérieur. Pour témoigner, transmettre, pardonner aussi. Le plus triste, quand on meurt, c’est pour ceux que l’on laisse derrière soi »

• « C’est sans doute le plus important, c’est en sachant d’où l’on vient qu’on peut savoir où l’on va »

« S’il y a bien une chose dont je suis certaine, c’est que dans cette vie rien ne relève du hasard. Des rencontres et des épreuves sont semées sur nos routes . En toute chose, malheur est bon »

• « Ce qui compte, ce n’est pas les années qu’il y a eu dans une vie. C’est la vie qu’il y a eu dans les années »

« Je l’ai aimé comme il ne m’a plus jamais été donné d’aimer quiconque. Cette histoire fut la plus belle. Passionnée. Inoubliable. J’espère que ma mémoire s’éteindra sur un souvenir de lui »

• « C’est humain le chagrin. Le plus dur, c’est pas pour les malades, c’est toujours pour leurs proches. Il faut faire ses adieux »

• « Chaque anniversaire doit se fêter comme si c’était le dernier. C’est important »

• « Nos colères ne sont-elles que l’écho de douleurs anciennes ? »

« La douceur et le respect qu’il me témoigne le donnent de l’espoir. Sans doute existe-t-il ici-bas quelques hommes qui méritent notre affection….Il n’est pas très expansif, mais il m’assure qu’il sera toujours là si j’ai besoin de lui »

« Tu te dis aujourd’hui que tu as le temps, et un jour, tu te diras que c’est trop tard. La vie nous file entre les doigts »

« La vie tient à peu de chose. Les amours les plus folles côtoient les chagrins les plus grands »

• « Il y a en chacun de nous une aspiration à aimer autant qu’à être aimé. Ne perds jamais le goût de la vie, le goût des gens. Ne te résigne jamais. Ne cesse jamais de croire en l’avenir »

« On n’a pas le temps d’hésiter, le bonheur s’attrape au vol, il faut s’y agripper bien fort et se laisser porter »

• « Les vraies histoires d’amour sont rares. Bats-toi pour les vivre….Aime-toi comme tu voudrais que l’on t’aime…Pardonne : la vie est trop courte pour la vivre en colère »

« Nous deux, c’est comme deux planètes qui se croisent une fois tous les cent ans, un truc tellement rare et puissant. Un truc fragile, naissant, mais plein de promesses »

• « Rien n’est impossible pour ceux qui s’aiment, comme nous, d’un si grand amour »

« Ces héroïnes ordinaires aux vies parfois extraordinaires méritent qu’on les écoute. Qu’on prenne le temps »

Ma note : 9,5/10

%d blogueurs aiment cette page :