Close
L’embarras du choix – Laure Manel

L’embarras du choix – Laure Manel

Quatrième de couverture :

Vous êtes-vous déjà retrouvé confronté à des choix qui peuvent déterminer le cours de votre vie ? Une demande en mariage, par exemple. Prenons Emma. La pétillante Emma est devant l’autel, sur le point de dire « oui ». A cet instant fatidique où toute l’assemblée est suspendue à ses lèvres. Mais il suffit d’un microscopique contretemps pour que l’hésitation s’engouffre dans l’esprit de la future mariée et la projette soudain dans une vie parallèle, entre oui et non. Ce film intérieur dont elle est l’héroïne lui apportera-t-il la réponse à la question que le prêtre vient de poser ?

Mon avis :

Comme toujours, je suis attendrie par la plume de Laure. Des mots tendres, doux qui nous accompagnent dans les grandes étapes de notre vie. Une réflexion sur les décisions, plus ou moins conscientes, qui détermineront notre avenir. La grande question est comment peut-on être sûre d’aimer la même personne toute sa vie ?

En effet, juste avant de dire oui, Emma voit trois scènes de sa vie future défiler, comme dans un film…..des flashs à grande vitesse.

Nous considérons la personne qu’on aime et qu’on a choisi pour la vie comme une épaule, un soutien, un rocher, une présence rassurante. Mais lorsque la routine, la lassitude, l’ennui, le manque de fantaisie commencent à s’installer, le doute peut s’immiscer. On ne voit pas forcément venir la Tentation, qui peut surgir au détour d’un regard. Nous avons le choix d’y résister ou d’y succomber. Nous évoluons tout au long de notre vie, chacun à son rythme et parfois nos routes peuvent diverger, voir s’éloigner, se séparer. Aujourd’hui, tout est source de tentations, par les nombreuses rencontres faites sur notre chemin : travail, sport, fêtes, vacances, voisinage….Le trouble peut s’immiscer à n’importe quel moment, lorsqu’un intérêt, une complicité finissent par s’installer, une attention qui redonne confiance.

Après avoir fait le triste constat du désamour, il n’y a qu’une seule possibilité : partir ou rester ? Sauver son couple en unissant ses efforts ou décider de se séparer pour être heureux autrement et s’accorder un nouveau bonheur.

Nous pouvons également nous poser la question de l’amitié entre une femme et un homme. Peut-elle vraiment exister sans aucune ambiguïté, aucun signe de séduction ?

Le livre fait également de jolis clins d’œil aux choix divers et variés que nous pouvons rencontrer au fil de notre vie : le choix de ses études/son métier, le choix d’un sport, le choix de ses amis/son mari, le choix d’un restaurant/sortie/destination de vacances/voyages, le choix d’un gâteau/vêtement/livre/film, le choix de devenir propriétaire ou non, le choix de se battre contre la maladie……Des choix les plus anodins aux plus importants qui vont façonner notre vie et nous faire prendre une direction ou bien une autre. Nos décisions font de nous les personnes que nous sommes. D’où cette fameuse question que l’on se pose tous un jour ou l’autre : et si nous avions pris une autre décision, qu’aurait pu être notre vie ??? Le plus important étant de rester fidèle à nos envies profondes et suivre son cœur.

Mes extraits :

• « Vue de l’extérieur, elle est comme d’habitude, mais intérieurement elle se sent différente. Quelque chose a changé : un désir, une envie, obsessionnels »

• « Il la regarde trop fort. Elle ne sait pas si elle se fait des films, ou si ce regard insistant est bien celui d’un homme qui la désire et qui la sonde »

« Il y a quelque chose comme une connivence brûlante, un fil de désir qui les relie »

• « Ils ont établi une douce complicité. Un lien sincère mais indéfinissable les unit »

• « Une muraille infranchissable les sépare. C’est une gifle d’une rare violence comme seule la vie sait en donner »

• « Elle ressent en son for intérieur un manque, un vide. A combler »

• « Elle se plonge enfin dans sa lecture, allongée dans sa chaise longue, bercée par le gazouillis des oiseaux. Le calme. Du temps pour soi. Un pur bonheur »

• « Il ne faut pas se laisser entraîner par la futilité de la passion, on risque de s’y brûler les ailes »

• « Le secret du bonheur ne réside t-il pas dans la capacité à se contenter de ce que l’on a ? »

« J’ai choisi de prendre le bon côté des choses et de profiter de la vie. Car la maladie m’a donné cette lucidité que d’autres n’ont pas : la vie peut être courte, il faut la croquer à pleines dents et profiter de tout ce qu’elle peut nous offrir »

« A-t-elle été trop mère, trop chef d’entreprise, trop fée du logis, pas assez femme ? Qu’il est difficile de mener de front tant de batailles ! »

• « Elle apprécie beaucoup la jovialité de son amie qui, malgré les coups durs, possède une espèce de joie de vivre inaltérable, une vitalité intrinsèque »

• « Il veut qu’elle soit bien, heureuse. Il ignore sans doute qu’il lui manque l’essentiel : la chaleur de son corps contre le sien »

• « Il ne faut pas trop faire de plans, et ne pas juger hâtivement. Le mieux, c’est de ne pas juger du tout, d’être tolérant, de prendre les gens comme ils sont, de les apprécier pour ce qu’ils sont. Et de les laisser vivre la vie qu’ils veulent pour eux »

• « J’ai commencé à crayonner, et c’est comme si, tout à coup, je me reconnectais à mon moi profond….ces paroles trouvent un écho en elle. Elle découvre son intelligence sensible, qui l’émeut instantanément »

• « Elle ne peut que l’aider à prendre confiance dans ses capacités et à développer son art tout personnel. Elle est heureuse de participer à cette éclosion d’un talent. Petit à petit, leurs discussions ont pris une tournure plus intime, gagné en profondeur »

• « Tu es jeune, tu ne peux pas comprendre cette impression que la vie vous échappe et qu’elle file vers la fin en ayant le sentiment de ne pas avoir assez vécu »

• « Ils se promènent main dans la main, enlacés. Ils s’arrêtent pour s’embrasser, sentir l’impatience de leurs corps prendre possession d’eux. Son cœur bat à l’unisson avec son esprit. Elle voudrait déjà que cela ne cesse jamais. E compte profiter de chaque seconde. Ils se parlent avec les yeux »

• « Elle a pris conscience que sa vie ne pourrait pas simplement reprendre comme avant. Comme si le déferlement de sensations, le réveil de ses sens avaient mené à une transformation profonde et radicale de tout son être »

• « Notre histoire est impossible. Je préfère que nous en restions là, avec nos jolis souvenirs. C’est un secret qu’il me sera doux de me rappeler. Et je n’oublierai jamais les semaines que nous avons passées ensemble. Tu seras toujours en moi. Leurs chemins de vie se sont rejoints en une trajectoire commune »

• « Elle a eu le temps d’apprivoiser ses peurs, de les domestiquer et les réduire à néant. C’est à partir de là qu’on accède à la liberté : quand on n’a plus peur et qu’on ne se laisse pas enfermer dans un carcan rassurant, qu’on ose s’ouvrir, pour vivre en accord avec soi-même. Sans penser à l’image qu’on donne aux autres, sans se soucier du qu’en-dira-t-on. Vivre pour soi, en sortant du moule qu’on a construit soi-même ou dans lequel d’autres vous ont enfermé. Prendre les décisions qui sont bonnes pour soi, du moment qu’on le sait intuitivement, intimement »

• « Compter pour quelqu’un….même à distance, c’est doux »

• « L’essentiel, c’est de vivre. Et vibrer. Sentir son cœur battre et son corps vivre pleinement »

Ma note : 8,5/10

%d blogueurs aiment cette page :