Close
Le craquant de la nougatine – Laure Manel

Le craquant de la nougatine – Laure Manel

Quatrième de couverture :

« Voilà, je me présente : Romain Piveteau, 42 ans, Niçois d’origine qui-a-gardé-des-O-un-peu-ouverts, restaurateur sympa, père solo qui fait ce qu’il peut, ex drôle. Ça tient en peu de mots. Il n’y a pas de quoi charmer une comédienne aux allures de déesse romaine. Quand j’y pense…Alba, déesse romaine…ça aurait pu être un signe pour un Romain comme moi…Il paraît que les couples se fondent toujours sur une espèce de légende originelle… »

Dans un bus, Romain rencontre Alba. Transporté par le charme éclatant de cette inconnue, il ne résiste pas à l’irrépressible envie de la revoir. Mais osera-t-il faire le premier pas ? Et surtout : a-t-il seulement droit à cette histoire ?

Mon avis :

Ayant lu, dévoré et adoré tous les livres de Laure Manel, impossible de résister au délicieux Craquant de la Nougatine. Et une nouvelle fois, je suis totalement séduite par cette histoire. L’auteure a ce talent fou de décortiquer, avec sincérité, les relations humaines. Dès les premières pages, on s’imprègne des doutes et fragilités de Romain et Alba. Deux personnages qui ont vraiment tout pour nous faire craquer.

Laure possède ce don de nous surprendre à chaque fois, de nous emmener là où ne s’attend pas forcément avec une profonde humanité. Je me laisse systématiquement embarquer dans les tumultes de la vie en compagnie de ses personnages terriblement attachants. Ce livre fait inévitablement partie de mes gros coups de cœur depuis le début de l’année.

Romain, 42 ans, restaurateur qui traîne son âme en peine depuis que sa femme n’est plus là, n’a plus que ses enfants et sa cuisine pour éclairer sa vie. Jusqu’à sa rencontre inattendue avec la pétillante Alba, qui a tout d’une déesse romaine. Une évidence, une fulgurance, un besoin irrépressible de tenter sa chance. Mais a-t-il seulement le droit de retomber amoureux et d’être heureux ?

On assiste à la magnifique rencontre entre ces deux êtres cabossés par la vie, qui sont comme hypnotisés l’un par l’autre. Le personnage de Romain ne m’a évidemment pas laissée indifférente. On sent qu’il a beaucoup souffert et que sa vie actuelle lui pèse énormément. Il est englué entre son restaurant et la gestion de ses enfants. Ils sont ses seuls rayons de soleil de sa vie ce qui ne l’empêche pas de nourrir mélancolie, nostalgie et douleur. Que peut bien cacher cet homme au cœur si lourd qui refuse de s’attacher totalement ? Parviendra-t-il a faire rentrer une nouvelle femme dans sa vie ?

Sa rencontre avec la maladroite Alba va-t-elle lui permettre de balayer ses craintes, ses peurs, sa culpabilité et s’accorder le droit au bonheur ? Sa douceur va t’elle l’aider à se réconcilier avec la vie ? Quant à Alba, qui a connu une vie amoureuse pleine de tumultes, réussira-t-elle a accorder toute sa confiance à celui qu’elle a envie de considérer comme l’homme de sa vie mais qui cultive de nombreuses parts de mystère ?

Une rencontre…un besoin vital d’aborder l’autre et de ne pas laisser passer sa chance de rencontrer le grand amour au risque de le regretter toute sa vie. Toutes les étapes de la rencontre sont abordées, de la retenue à la pudeur, à la sincérité de la démarche et l’envie envoûtante de se revoir, d’apprendre à se connaître, à la passion dévorante à la peur de perdre l’autre. Le manque qui s’installe et l’envie de tout partager avec cet autre.

Cette force invisible qui nous pousse vers l’autre, cette obsession de se rapprocher de cette personne qui fait battre notre cœur et cette envie omniprésente d’être en sa compagnie et de tout partager avec elle. J’ai aimé cette analyse si fine, délicate et vraie d’une rencontre tellement évidente. J’ai été submergé par la naissance de cette histoire d’amour qui chamboule les cœurs et l’esprit malgré une situation si particulière. Se battre pour faire durer cet amour qui n’a d’autre choix que de grandir et s’épanouir au fil du temps.

J’ai été touchée par cette sincérité désarmante et l’envie d’être heureux, de croire au bonheur. Se laisser emporter par cette vague de chaleur qui nous envahit entièrement. Le cœur léger rempli d’amour. A la limite de l’effervescence. Une rencontre aussi inattendue qu’inespérée qui se déguste et se savoure pleinement. Une histoire pleine d’espoir qui montre qu’après le pire, la vie peut aussi offrir le meilleur. Et que le temps et la patience peuvent guérir tous les maux.

Et vous, êtes-vous adeptes des romans de Laure Manel ? Si oui, quel est votre préféré ? Celui qui a su retenir toute votre attention et occuper aujourd’hui encore une place toute particulière dans votre cœur ?

Le cœur a ses raisons qu’on aimerait parfois ignorer

Mes extraits :

• « A quarante ans, on assume, on dit ce qu’on a à dire. On se jette à l’eau. On ne passe pas à côté d’une histoire sous prétexte que c’est à l’autre de se mouiller un peu »

• « Je n’étais sûre de rien, hormis d’une évidence : j’avais très envie de le revoir. Et vite. Je brûlais de le connaître davantage, de tout savoir de lui. Je sentais déjà ce truc assez inexplicable qui fait que lorsque quelqu’un entre dans votre vie, il se niche au fond de votre esprit, il est en vous, il est toujours un peu là, quelque part »

• « Je crois beaucoup à cela. Ce qui doit arriver arrive. Parfois, dans les ratés de la vie, les coups durs, on ne décode pas le message, on ne donne pas de sens. Et puis un jour, avec le recul, on parvient à voir un peu de lumière dans le noir, on sait pourquoi on devait traverser cette épreuve, on apprend, on grandit. Il y a toujours quelque chose à en retirer. Ce sont aussi les expériences, toutes nos expériences qui nous façonnent et finalement nous aident…au moins à y voir plus clair, en nous, en les autres, en l’existence »

• « Les débuts d’une relation sont toujours fragiles. A l’heure actuelle, elle ne tient pas à moi. Elle n’a pas fondé autant que moi d’attentes sur une histoire entre nous. Alors qu’elle représente déjà beaucoup pour moi. Elle m’a sorti la tête de l’eau. Elle m’a donné l’espoir d’un bonheur auquel je ne croyais plus. J’ai saisi cette chance de vivre une histoire d’amour, je ne veux pas la perdre »

• « Oui, j’ai envie d’essayer avec toi. J’ai envie de rendre cette histoire d’amour possible, de me laisser aller à être heureux…d’être prêt à souffrir un jour, peut-être, car aimer c’est prendre un risque , mais qu’il est doux de le prendre avec toi. Il y a tous ces mots dans les regards et les sourires qu’on échange »

• « Nous rattrapions le temps perdu, nous assouvissions nos désirs, c’était doux et fort à la fois. Et derrière ces apparences de relation passionnelle se dessinaient de plus en plus nettement les contours d’un véritable amour »

• « Quoi que j’ai pu faire ou dire, je t’ai aimée comme jamais je n’avais aimé. Et rien que pour cette raison, crois-moi, ça en valait la peine »

• « J’ai pris conscience le lendemain matin, une fois mes idées plus claires, que je n’avais pas envie d’être avec un autre. Que c’était lui. Qu’il n’y avait qu’avec lui que je voulais passer du temps, rire, faire l’amour, respirer. Lui, et pas un autre. Lui ou personne »

• « Parfois, vous vous croyez au fond du trou…Parfois, vous l’êtes vraiment. Et puis, plus du tout »

Ma note : 10/10

%d blogueurs aiment cette page :