Close
La vie a plus d’imagination que nous – Clarisse Sabard

La vie a plus d’imagination que nous – Clarisse Sabard

Quatrième de couverture :

Après sa récente rupture avec Clément, Léna redoute une nouvelle fois les vacances de Noël dans sa famille quelque peu agitée. Mais elle n’imaginait pas avoir affaire à un nouveau cataclysme ! Cette fois, c’est son père qui fait des siennes : une semaine avant Noël, la voila forcée d’aller le chercher à l’hôpital, car il a été ramassé ivre mort devant la grille du cimetière de Vallenot… Qu’est-ce qui lui a pris ? Et pourquoi a-t-il rompu avec sa dernière conquête ?

Comme si cela ne suffisait pas, sa mère a décidé de la recaser avec Clément, Mamie Jacotte l’a inscrite en secret sur un site de rencontres et son oncle Xavier a invité un SDF pour les fêtes… Cette année encore, les vacances ne s’annoncent pas de tout repos.

Heureusement qu’il y aura la neige, le chocolat chaud, le marché de Noël et les traditionnelles décorations au programme !

Mon avis :

J’ai tellement aimé l’atmosphère de Noël que transmet Clarisse Sabard que j’ai décidé de prolonger un peu plus cette magie. La couverture et le titre de ce livre m’ont réellement tapé dans l’œil, je dne pouvais donc pas y échapper. Et j’ai pris tout autant de plaisir que dans ma précédente lecture. J’ai d’ailleurs retrouvé certains protagonistes de Et nous danserons sous les flocons, redécouvert les côtés hilarant d’une famille loufoque et haute en couleurs.

Il m’a été impossible de lâcher ce livre tellement je me suis laissée emporter dans les aventures souvent drôles, parfois plus éprouvantes de la famille de Léna. J’ai souvent ri aux éclats grâce à la fougue et l’audace de Mamie Jacotte, été émue aussi par les errances du père de Léna.

Une ambiance tumultueuse entre conflits, questionnements, doutes, souffrances mais également de la bonne humeur, de la convivialité et solidarité. De quoi passer un agréable moment en compagnie des nombreux personnages de ce livre, tous plus attachants les uns que les autres. J’ai aimé cette famille où tous se mêlent de la vie des autres, dans le seul but de soulager les peines, d’apaiser les cœurs endoloris et de trouver des solutions afin d’apporter la dose de bonheur que chacun mérite.

Léna est au centre de l’histoire. Alors qu’elle vient d’être quittée par l’amour de sa vie, Clément, elle envisage Noël d’un œil mitigé. Elle ne comprend pas la raison de leur rupture et ne s’en remet pas. Comment une histoire aussi évidente peut-elle s’arrêter aussi brutalement ? Malgré sa maladresse, saura-t-elle insuffler un nouveau départ à leur relation ? Comment faire entendre raison à Clément ?

Entre les silences de son père, les souffrances des plus jeunes, sa relation tumultueuse avec Clément, Léna n’aura pas le temps de s’ennuyer. Trouvera-t-elle les mots pour soulager les maux des uns et des autres afin de créer un véritable esprit de Noël ? Chacun devra faire face à ses remises en question, affronter ses peurs et craintes afin de s’offrir un avenir toujours plus lumineux. Des vies mouvementées telles que nous en avons tous un peu, dans lesquelles on se reconnaît forcément.

Ce livre met vraiment la famille, dans toute sa splendeur, à l’honneur. De ces grands repas, aux tables colorées aux mets les plus appétissants, dans une ambiance chantante. Ces grandes tablées dont nous seront privés cette année. Alors je vous conseille de vous plonger, corps et âme, dans les livres si pétillants de joie et de vie de Clarisse Sabard. Ils illumineront vos journées, vous donneront le sourire. Un cadeau à glisser sous le sapin pour réenchanter notre quotidien. Un véritable antidote à la morosité 😃 Sans oublier un univers enneigé, de la gourmandise, un lieu chaleureux où se retrouver. Alors oui, la magie de Noël opère entièrement 🎄

Un livre à découvrir, un chocolat chaud à la main, à regarder la neige ⛄️ ❄️ tomber pour ceux qui en ont la chance, dans un décor féerique où décorations et illuminations rivalisent de splendeur. En attendant de pouvoir retrouver des discussions aussi animées que passionnées, les éclats de rire des familles réunies pour partager ces moments chers à nos cœurs et créer nos futurs souvenirs. A savourer sans aucune modération !

Mes extraits :

• « Ces douze derniers mois m’ont fait comprendre qu’à Noël, le principal est de passer du temps avec ceux que l’on aime »

« Il n’y a rien de plus complexe que les relations humaines »

• « Rien n’a changé, Papa. De nombreuses personnes divorcent, tu sais. Ce n’est pas pour autant qu’elles font de mauvais parents »

• « Il n’y a rien de plus trompeur que les souvenirs. S’ils surviennent avec une apparence doucereuse, des centaines de griffes acérées se cachent sous leur surface. Elles sont là pour nous lacérer lentement le cœur en nous rappelant qu’il ne tenait qu’à nous de savourer ces instants à la beauté si parfaite »

• « En dépit du drame qu’elle a traversé avec la mort prématurée de mon grand-père, ma grand-mère a en effet toujours conservé une joie de vivre qui surpasse de loin celle de la plupart des gens que je connais, comme si le deuil avait amplifié sa soif de vie. Elle nous a souvent répété que même sous les nuages les plus sombres réside la lumière. Après les drames, il renaît toujours quelque chose de plus fort. L’espoir, l’amour, la vie dans toute sa splendeur »

• « Certaines personnes préfèrent ignorer ce qui fait mal, c’est une façon de se protéger »

• « Ma chérie, tu apprendras très vite que passé cinquante ans, le nombre d’années qu’il nous reste à vivre diminue, me recadre ma grand-mère. Pourquoi ne pas les mettre à profit pour se recentrer sur ce qui compte vraiment ? »

• « La vie a quand même un sens de l’humour particulier. Elle devrait s’écrire au crayon de papier pour qu’on puisse en gommer tous les ratés, ce serait bien moins compliqué »

• « Les mots sont délicats à poser sur des blessures, et il arrive parfois qu’au lieu de les cicatriser, ils les rouvrent »

• « Tout le monde a des certitudes. C’est humain, ça nous construit. Mais il faut savoir les laisser sur le bas-côté de la route quand le moment se présente »

• « On peut toujours rattraper le temps perdu, car ce qui compte, c’est ce qu’on vit ici et maintenant »

• « C’est en restant unis que l’on devient meilleurs et plus grands »

• « J’étais blessée. J’ai fait comme les animaux sauvages : j’ai préféré me retrancher dans mon coin pour soigner mes plaies »

• « Je sais que la vie peut devenir une joie, si c’est ce que l’on décide d’en faire. Une joie contagieuse, une joie qui se donne, entière. Une joie dessinée par des cœurs bienveillants. Parce qu’au-delà des peines et des douleurs, la vie est belle et drôle à la fois »

Ma note : 8/10

%d blogueurs aiment cette page :