Close
Et que quelqu’un vous tende la main – Carène Ponte

Et que quelqu’un vous tende la main – Carène Ponte

Quatrième de couverture :

Le Jardin des Cybèles est une maison de repos qui accueille des personnes abîmées par la vie. Cet été-là, elle ouvre ses portes à deux nouvelles pensionnaires : Valérie et Anna. Quelques jours après leur arrivée, elles font la connaissance de Charline, la propriétaire d’un petit salon de thé voisin. Ce lieu chaleureux devient un véritable refuge pour les deux femmes, qui adorent s’y retrouver pour déguster des gâteaux, tout en bavardant.

Mais une nouvelle dramatique va chambouler l’existence de Charline et perturber ce fragile équilibre. Valérie et Anna décident alors de mettre leur propre souffrance de côté pour épauler leur amie dans cette terrible épreuve. Toutes trois embarquent pour une virée au bord de la mer. Le temps de ce séjour improvisé, elles comptent bien réapprendre à profiter de la vie !

Mon avis :

J’ai passé un superbe moment avec le nouveau roman de Carène Ponte. Un titre qui a accroché mon esprit car il appelle à l’entraide et la solidarité. Il encourage à porter une attention à ceux qui nous entourent. Savoir tendre la main à ceux qui en ont besoin. Tout ce que j’aime. Je ne pouvais que craquer pour cette histoire douce et pleine de sensibilité.

Trois femmes. Trois histoires. Valérie et Anna sont en grande souffrance lorsqu’elles franchissent les portes du Jardin des Cybèles. Chacune est en proie avec ses émotions à fleur de peau et se débat pour tenter de survivre. Ce lieu est leur unique espoir de trouver des réponses face à leurs douleurs, à la recherche d’une paix intérieure. Aidées et soutenues par Catherine et sa théorie des petites cuillères, elles vont faire la rencontre de Charline. Une passionnée de pâtisserie qui aime voir les yeux des autres s’illuminer en leur offrant ses créations sucrées et son écoute providentielle.

Je me suis profondément attachée à ces trois femmes, à leurs parcours semés d’embûches et le courage qu’elle vont devoir puiser au plus profond d’elles-mêmes pour tenter de se relever. Leurs batailles face aux épreuves de la vie qui déstabilisent et font perdre pied. Celles qui nous détruisent, nous fragilisent, nous anéantissent. Elles vont devoir trouver des raisons de se battre et l’amitié en fait partie car elle pousse à se confier, à se dépasser et à relever des défis, à sortir de sa zone de confort.

J’ai aimé Valérie pour sa détermination à devenir une meilleure version d’elle-même, sans laisser le passé peser sur ses épaules et lui imposer sa conduite. Retrouver confiance en soi, dépasser ses craintes et ses peurs. J’ai été bouleversée par Anna, cette jeune femme si frêle, sa maturité et sa sagesse. Son combat pour choisir la vie. Et touchée finalement par l’extrême gentillesse et bienveillance de Charline. Son optimisme « Après la pluie vient toujours le beau temps » hérité de sa propre mère. Si pleine de vie et si drôle malgré les épreuves.

Je me suis immiscée dans ce petit groupe où l’amitié s’est révélée tellement évidente. Trois femmes qui se comprennent et vont s’épauler sans jamais se juger. J’ai passé un temps infini à m’imaginer auprès d’elles, les écouter se confier et voir la vie renaître dans leur cœur. Retrouver son droit et imposer son chemin. Le temps finit par adoucir les douleurs les plus terribles. Trois femmes qu’on a envie d’accompagner sur le chemin de la guérison.

Pour bien cuisiner, il faut de bons ingrédients, un palais, du cœur et des amis

A la vie ! A l’amitié ! A toutes les femmes sur qui la vie s’acharne. Aux rencontres inattendues qui permettent de retrouver goût en la vie et confiance en nous. Comment certaines personnes nous aident à nous reconstruire. L’importance d’être entourée dans l’épreuve. Une certitude : à plusieurs, on est plus fort. J’ai profondément aimé cette histoire et j’avoue avoir eu du mal à refermer la dernière page. Valérie, Anna et Charline ont réussi à me toucher au-delà mes espérances et je ne suis pas prête de les oublier !

Si vous avez une âme sensible, gourmande et généreuse, ce livre est fait pour vous. Vous saurez vous reconnaître à travers la douceur des traits des personnages féminins. Vous aurez envie de tendre la main, à votre tour, à celles qui sont malmenées par la vie. Vous aurez envie de vous retrouver entre amies à partager un bon repas. Moi j’ai, tout simplement, adoré leur petit séjour improvisé au bord de la mer. Source de moments de partage et convivialité, en toute simplicité. Je recommande fortement.

Mes extraits :

« Certains aspects du travail avaient entamé ma motivation. La découverte des objectifs à atteindre, toujours plus hauts que les précédents ; les conflits avec le personnel. Mon enthousiasme s’est effrité petit à petit. L’adrénaline a disparu, laissant les champ libre au stress, à l’inquiétude, à la crainte de ne pas être à la hauteur. Sans vraiment m’en rendre compte, j’ai puisé dans mes réserves, tiré sur la corde. J’étais irritable, à fleur de peau. Je ne supportais rien ou presque. Lorsque je rentrais à la maison, je n’avais plus d’énergie pour quoi que ce soit »

• « La vie va finir par reprendre ses droits. Et ça ne fera pas de vous une mauvaise personne. Avancer ne veut pas dire oublier. Vous ne devez pas vous interdire de vivre sous prétexte que vos l’avez perdue »

• « Je propose de porter un toast aux jolies rencontres, ces petits cadeaux de la vie qui nous aident à supporter tout le reste »

• « Avant cet après-midi, je n’en avais encore jamais parlé à personne. C’était sûrement un moyen de me protéger, de prétendre que ça n’était pas arrivé. Mais, la vérité, c’est que j’y repense constamment. Au fond, je ne sais pas si c’était une si bonne idée de garder ça pour moi. Pas simple de faire le deuil de quelque chose qu’on a nié »

• « Faire mon deuil, j’ai l’impression que ça veut dire avancer sans me retourner et finir par oublier. – Moi je crois que ça veut surtout dire cicatriser. Tu l’aimais, jamais tu ne l’oublieras. Mais oui, avec le temps, penser à elle te fera moins mal. Et c’est tant mieux. Ceux qui sont partis ne doivent pas emporter ceux qui restent avec eux »

Ma note : 9,5/10

%d blogueurs aiment cette page :