Close
Quand nos souvenirs viendront danser – Virginie Grimaldi

Quand nos souvenirs viendront danser – Virginie Grimaldi

Lecture terminée et une nouvelle fois très touchée par l’écriture de Virginie Grimaldi. Un thème qui me parle particulièrement sur la transmission et la force des souvenirs. Pour moi, comme pour l’héroïne de cette histoire Marceline, il est important de prendre des notes tout au long de sa vie pour transmettre et laisser une trace aux générations futures, à travers l’écriture, la photographie……

J’ai été secouée par les souvenirs partagés par les habitants de l’Impasse des Colibris, que ce soit les peurs, les joies, les peines ou encore les doutes, la colère qui peut séparer ou encore unifier suivant les cas. On se rend bien compte que l’on est plus forts en s’épaulant, se soutenant, se confiant et que l’amitié autant que l’amour joue un rôle prépondérant dans la vie.

Ce livre aborde aussi plus largement les conséquences des décisions, que l’on prend consciemment ou inconsciemment, sur nos vies et celles de ceux qui nous entourent.

Ce qui m’a touchée et bouleversée, c’est également de prendre conscience de la force de ces couples unis qui ne peuvent pas vivre l’un sans l’autre et de l’émotion lorsque l’heure du bilan sonne lorsque la maladie apparaît dans nos vies.

L’histoire d’Anatole et Marceline, c’est un lien qui se crée au fil des années et une merveilleuse histoire d’amour qui traverse les épreuves de la vie. Deux cœurs en or malgré un côté rude, toujours dans l’idée de protéger les siens et qui peuvent parfois étouffer les esprits les plus libres.

Un roman qui rappelle l’importance de fabriquer des souvenirs ensemble : discuter, jouer, rire, manger, danser, chanter, faire du sport, lire……..

EXTRAITS :

• « Les souvenirs sont mes biens les plus précieux »

• »Je ne connais pas personne plus loyale, plus juste, plus droite, plus genre que lui…sa capacité à se remettre en question….je l’ai vu s’ouvrir, se documenter, chercher a grandir….l’amour n’est jamais ridicule. Ce qui l’est, c’est de ne pas oser lui donner l’éclat qu’il mérite »

• »Ce qui m’effraie, ce qui me terrifie, c’est l’idée de ne plus jamais voir les personnes que j’aime….Plus nous approchons de la ligne d’arrivée, plus nous avons conscience de de qui compte vraiment »

• »Ensemble, nous avons vécu nos moments les plus marquants. Nos plus grandes joies, mais aussi nos plus grands chagrins. Cela crée un lien indéfectible »

• »On ne naît pas avec les armes pour affronter la vie, on les affûte au fur et à mesure, on apprend leur fonctionnement sur le tas. On se trompe parfois. On se protège souvent. Il est plus facile de viser autrui que soi même »

• »Il ne faut pas pleurer ce qui ne sera plus, mais chérir ce qui a été »

• »Les souvenirs sont mes biens les plus précieux et l’idée de les voir s’évaporer petit à petit me terrifie »

%d blogueurs aiment cette page :