Close
Nos résiliences – Agnès Martin-Lugand

Nos résiliences – Agnès Martin-Lugand

Quatrième de couverture :

« Notre vie avait-elle irrémédiablement basculé ? Ne serait-elle plus jamais comme avant ? Étrange, cette notion d’avant et d’après. Je sentais que nous venions de perdre quelque chose d’essentiel. Aucune projection dans l’avenir. Aucun espoir. Rien. Le vide. Une ombre planait désormais sur notre vie. Et j’avais peur. Mais cette peur, je devais la canaliser, l’étouffer, l’éloigner, je ne pouvais me permettre de me laisser engloutir. »

Un seul instant suffit-il à faire basculer toute une vie ?

Mon avis :

Comme à chaque fois avec les livres d’Agnès Martin-Lugand, l’auteure a cette capacité à m’emmener très loin dans l’émotion. Je ressors systématiquement bouleversée par ses histoires. Cette fois-ci, j’ai vécu aux côtés d’Ava, Xavier, Sacha et Constance des émotions profondes qui m’ont fait réfléchir sur mes propres réactions, analyser les attitudes de chacun et m’ont fait grandir. Et je dois bien avouer que c’est, entre autres, ce que je recherche à travers la lecture. M’évader, apprendre et évoluer encore et encore…..J’ai tout aimé dans cette histoire où le couple est, une nouvelle fois observé et inspecté, à travers les épreuves de la vie.

Le thème abordé dans ce livre m’a particulièrement touchée. La résilience, vaste sujet qui me passionne depuis de longues années. Ou comment se reconstruire après avoir vécu un traumatisme ? Parfois, même l’amour immense et la meilleure volonté du monde de la part de nos proches de vouloir aider, ne peut suffire à guérir les blessures les plus profondes. Savoir laisser partir, s’éloigner pour mieux se retrouver peut être un pari osé mais indispensable.

Nous découvrons Ava et Xavier, un couple amoureux depuis plus plus de quinze ans. Une famille unie, aimante où les gestes tendres font partie de leur quotidien. Avec leurs deux enfants, ils ont tout pour être heureux. Jusqu’à un terrible accident qui va bouleverser leur vie à jamais….

Lorsqu’elle apprend que son mari est victime d’un accident de moto, Ava court le rejoindre à l’hôpital, en désertant le vernissage d’une exposition ayant lieu dans sa galerie d’art. Folle d’inquiétude, elle va faire la connaissance de Sacha dans la salle d’attente, dont sa femme vient d’être victime elle aussi d’un terrible accident. Le destin va les unir au-delà tout ce qu’ils peuvent encore imaginer.

Xavier, qui souffre de multiples traumatismes, va se renfermer sur lui-même, allant jusqu’à refuser que ses enfants viennent lui rendre visite à l’hôpital. Malgré la présence bienveillante d’Ava à ses cotés, il ne fait que la rejeter avec une froideur et une violence qui ne lui ressemblent pas. Alors qu’elle tente d’anticiper et répondre à ses moindres besoins, il ne la supporte lui et l’incite à vivre sa vie sans lui. Tout en se débattant entre sa colère et sa culpabilité, il il fait preuve d’agressivité, ce qui blesse profondément sa femme. IL se laisse dépérir et ne montre aucune volonté et envie d’aller mieux. Il se retrouve complètement prisonnier de son corps abîmé et son âme meurtrie. En élevant un mur d’incompréhension et de silence, ils deviennent deux étrangers l’un pour l’autre.

Face à l’attitude destructrice de son mari, tous les repères d’Ava s’écroulent. Elle qui souhaite traverser cette épreuve en apportant tout son soutien à Xavier, ne reconnaît plus l’homme qu’elle a épousé. Elle est à bout mais malgré sa souffrance, ses doutes et ses pleurs, son instinct la pousse à ne jamais baisser les bras et à se battre de toutes ses forces pour sauver son mari de ses démons et protéger ses enfants en les épargnant au maximum. Malgré la dureté des mots de Xavier et ce qu’il lui fait endurer, il lui est farouchement impossible de renoncer à l’Amour de sa vie et elle s’emploie à conserver toute son énergie pour sauver celui qu’elle aime plus que tout et son couple. Pour y parvenir, elle trouve également la force de renouer avec son métier. En se raccrochant ainsi à sa passion, cela lui occupe l’esprit et lui évite de trop cogiter. Travailler lui devient vital, elle a tel besoin de souffler.

L’auteure décrit, à la perfection, les émotions et les sentiments de ses personnages. Je suis passée de l’un à l’autre, ressentant profondément leurs souffrances collées au corps. De la souffrance à la colère, sans oublier la culpabilité de Xavier. Aux doutes et à la douleur éprouvée d’Ava face à la violence du rejet de son mari. Sans oublier la colère qui dévore le cœur de Sacha face à celui qui a brisé la vie de sa femme. Mais face au désarroi et au déchirement de Xavier et Constance, ils n’auront d’autre choix que d’accepter l’adversité et faire face à leur chagrin. Céder leur place en gardant l’espoir de finir par se retrouver. Reconnaître son impuissance et accepter cette incapacité d’aider l’autre autant qu’on le voudrait demande un véritable don de soi.

Je me suis véritablement retrouvée dans ce long parcours du combattant qui change la vie et la vision que nous avons de cette dernière. Cette lutte permanente pour récupérer ses moyens use mais nous rend plus fort également, tout en endurcissant notre caractère inévitablement. On sort grandit mais différent de chaque épreuve traversée. Il y a forcément un avant et un après. Ce petit quelque chose d’insignifiant qui nous permet de saisir la valeur des gens, des choses et de la vie. Un nouveau regard s’offre à nous.

Cette histoire d’amour tellement forte m’a profondément touchée. Xavier et Ava m’ont permis de me poser quelques questions existentielles : à quel point un couple s’avère-t-il solide à travers les épreuves ? L’amour peut-il être suffisant pour réparer les errances et erreurs commises ? Quand le couple s’éloigne et se perd, peut-il finir par se retrouver ? Quand on est vulnérable, comment parvenir à résister à l’envie et au désir ? Trouve-t-on la force de se pardonner ? Je vous invite à venir découvrir quelques réponses, vos propres réponses, à travers ce sublime roman. Certains livres ont une empreinte plus forte que d’autres dans une vie et ceux d’Agnès Martin-Lugand résonnent de manière indélébile en moi.

Mes extraits :

  • « Il détestait le conflit, les crises, le ton qui se durcit et les voix qui claquent, les mots qui dépassent la pensée. Xavier détestait les réaction à chaud qui, selon lui, engendraient plus de mal que de bien. Il avait une méthode bien à lui en cas de dispute : le mutisme »
  • « Mon père, mes amis, tout le monde serait présent, je n’en doutais pas, mais j’avais conscience d’entrer dans une solitude que personne ne pourrait combler »
  • « Si seulement il avait accepté de se confier à moi. J’aurais tant voulu savoir ce qui lui dévorait la tête. J’aurais voulu porter ce poids avec lui, qu’il se décharge ne serait-ce qu’un peu, qu’il ne soit plus seul pour affronter ses peurs »
  • « Une partie de moi était dévorée par la rancœur, j’en voulais à Xavier pour ce qu’il me faisait endurer, ce qu’il faisait endurer aux enfants. L’autre n’était qu’inquiétude et amour pour lui. Je voulais le retrouver, qu’il redevienne lui-même, qu’on se batte ensemble »
  • « J’avais parfaitement conscience d’exclure tout mon entourage, de réduire nos contacts au maximum et d’être évasive. Ma volonté de m’en sortir toute seule faisait du mal aux personnes que j’aimais le plus au monde, mais j’en avais besoin pour me protéger. Si j’ouvrais les vannes, je m’effondrerais »
  • « Même dans une grande histoire d’amour, rien n’est acquis, il faut sans cesse en prendre soin et l’alimenter »
  • « Je n’oubliais pas l’accident, les fractures et tout le reste, mais j’avais besoin de lumière, d’une note positive, je voulais la lui transmettre pour le convaincre que tout était possible, que cela valait la peine qu’il se batte pour s’en sortir et guérir »
  • « Notre amour allait être le plus fort, le meilleur des remèdes à son mal-être, j’y croyais plus fort que tout »
  • « Il y a des choses, des sentiments, des désirs qu’on ne peut pas expliquer, on les vit »
  • « On s’est perdus tous les deux, on a oublié qui nous étions….on voulait juste survivre, même si on en paie le prix aujourd’hui »

Ma note : 10/10

%d blogueurs aiment cette page :