Close
Les étincelles – Julien Sandrel

Les étincelles – Julien Sandrel

Quatrième de couverture :

La jeune Phœnix, 23 ans, a le goût de la provocation, des rêves bien enfouis, et une faille terrible : il y a trois ans, son père, un scientifique, s’est tué dans un accident de voiture en allant rejoindre une autre femme que sa mère. Depuis, Phœnix le déteste. A cause de lui, elle a abandonné études et passions et enchaîne les petits boulots. Mais un jour, dans un carton qui dort à la cave, elle découvre la preuve que son père se sentait en danger. Ainsi qu’un appel à l’aide énigmatique, écrit dans une langue étrangère. Et si elle s’était trompée ? Et si….la mort de son père n’avait pas été un accident ? Aidée de son jeune frère, un surdoué a l’humour bien ancré, Phœnix se lance à la recherche de la vérité. Mais que pourront-ils, tout seuls, face à un mensonge qui empoisonne le monde ?

Mon avis:

Ce livre est un énorme coup de cœur pour moi ❤️. Après avoir lu et adoré ses deux précédents ouvrages, celui-ci est pour moi encore un cran au dessus. Je ne peux que vous le conseiller fortement. Il est criant de vérité, abordant un thème plus que jamais d’actualité. Julien Sandrel possède le talent fou de nous procurer des émotions fortes. Une fois le livre ouvert, impossible de le refermer. Il m’a fait chavirer le cœur.

Je dois bien avouer m’être, une nouvelle fois, profondément attachée aux personnages de l’histoire. Je me suis sentie proche d’eux par le combat mené afin d’aboutir à la vérité, avec une soif de justice. L’envie farouche de sauver des vies et un courage exemplaire comme le monde en a plus que jamais besoin. J’ai aimé ce terme si juste employé par l’auteur pour désigner ces « lanceurs d’alerte » qui malgré la peur, les intimidations et les menaces, sont prêts à mettre leurs vies en danger dans l’unique but de dénoncer ces entreprises qui empoisonnent la société sans scrupules. Une lutte, sans merci, pour découvrir la vérité sur des dossiers brûlants et faire en sorte que justice soit rendue aux victimes.

Dans un premier temps, nous faisons connaissance avec Phœnix, jeune femme talentueuse mais blessée, perdue après la disparition de son père qu’elle aimait tant. Elle se raccroche à sa famille, sa mère Marianne qui sacrifie sa vie de femme pour le bien-être exclusif de ceux qui lui restent et les portent à bout de bras, son frère Cesar dont elle est très proche et sa grand mère Sandra. Une famille qui s’aime plus fort que tout, unie au delà la mort. Un amour tellement fort avec la volonté de toujours protéger ces êtres chers auxquels on tient plus que tout. Mettre à l’abri sa famille quitte à leur mentir. J’ai aimé ces déclarations d’amour intenses, puissantes, déchirantes de douceur.

Le thème de ce livre est puissant, sensible et nous entraîne dans une profonde réflexion sur notre monde actuel et de cette guerre du profit où des vies humaines sont sacrifiées par milliers. Ce livre m’a vraiment fait un électrochoc, me poussant à réfléchir et m’a ouvert les yeux. Une véritable prise de conscience. Ce livre devrait être lu par tous. Impossible de rester insensible. De nombreuses interrogations sont venues me bousculer l’esprit : Jusqu’à quel point nous pouvons faire confiance dans les déclarations de nos politiques, scientifiques, journalistes ? Jusqu’où certains sont-ils prêts à aller pour l’argent, le pouvoir ? Nous avons le devoir, par nos actions et décisions qui nous semblent si dérisoires, de dire non et de résister face aux multinationales si puissantes soient-elles qui se jouent de notre santé. Refusons de céder à la peur, soyons unis dans ces combats si importants et ne restons pas de simples observateurs. Osons élever la voix et agir dans le seul but d’offrir un monde meilleur à nos enfants.

Ce livre donne envie de croire en un monde meilleur malgré les menaces qui pèsent au dessus nos têtes. Garder la foi en l’humain et devenons ces lanceurs d’alerte. C’est notre responsabilité à tous.

Un livre que j’aimerais mettre entre les mains de tout le monde.

Mes extraits :

• « Je crois qu’il faut un jour tourner la page, sinon tu ne seras jamais en paix »

• « J’aimerai que tu fasses un geste pour te souvenir de lui, pour que sa flamme recommence à briller en toi »

• « A l’époque je ne m’en souciais pas vraiment. Je ne manquais de rien, tout cela était normal. Je prends conscience de la chance qui était la nôtre lorsque celle-ci nous abandonne »

• « La douleur que je pensais contenue remonté soudain et balaie tout sur son passage. J’aimerais l’embrasser, lui dire que je l’aime, qu’il me manque, que je sais bien que je dois faire mon deuil. Mais c’est trop violent de fermer la porte définitivement, je n’y arrive pas »

• « La mort ne me fait pas peur parce que je n’ai rien à perdre »

• « Tout nous oppose et nous ne nous connaissons que depuis quelques jours. Pourtant, il y a entre nous comme une évidence. Des promesses muettes, une convergence de douleurs, une connexion d’espoirs »

• « Si c’est ta décision, alors c’est la bonne décision. N’en doute jamais »

• « Ils m’impressionnent par leur maturité, leur humour et leur intelligence. A croire que les deuils et les épreuves de la vie font grandir de manière fulgurante »

• « Je me sens sali, piétiné, profané. Cela devrait me détruire mais c’est tout l’inverse. La rage est un moteur puissant. Je la sens battre dans mon corps »

• « Les étincelles sont en train de s’unir afin d’allumer un grand feu. Seul, je ne pouvais rien. Unis, nous pouvons les faire vaciller »

• « Les rêves ne s’enterrent pas si facilement. Un jour ou l’autre, ils refont surface. Et ce jour-là, après une période d’incubation, ils reviennent, grandis, plus forts que jamais »

• « Ses yeux délicats, qui m’ont toujours regardée comme si j’étais la septième merveille de l’Univers. Qui me remplissaient d’amour, de joie et de fierté »

« Quelques portions de bonheur qui laisseront leur empreinte indélébile dans mon cœur »

• « C’est surprenant, mais tout ce qui s’est passé ces derniers temps a été tellement dense que mes sentiments se sont accélérés, concentrés….Aujourd’hui je me rends compte que le temps est une denrée précieuse, et que l’on n’a que deux options pour l’utiliser : soit on se lamente sur d’impossibles futurs, soit on vit l’instant présent »

• « Que sommes-nous, face à l’intensité du ciel ? Des poussières, de simples grains de pollen. Mais dotés d’un extraordinaire pouvoir : celui de choisir. Choisir de se jeter dans la mer et de périr sans avoir rien construit. Ou choisir de se poser quelque part dans l’herbe fraîche »

« J’avance, je ne renie pas. J’évolue, c’est tout »

• « J’observe mes deux hommes si complices, et l’émotion me gagne. C’est cela, vivre. Mêler sa voix au chant de ceux que l’on aime et entamer une danse à trois. Saisir le présent. Le graver dans le creux de son cœur »

Ma note : 9,5/10

%d blogueurs aiment cette page :