Close
Le bonheur est un papillon – Marilyse Trécourt

Le bonheur est un papillon – Marilyse Trécourt

Quatrième de couverture :

21 avril 2015. Thomas, 38 ans, se retrouve par hasard devant la demeure familiale où il a vécu les plus belles années de son enfance. Alors qu’il s’aventure, nostalgique, dans la maison désormais abandonnée, sa grand-mère défunte lui apparaît et lui fait une proposition : revivre les vingt dernières années de sa vie. Le 21 avril 2015, il devra se présenter au même endroit et faire un choix : retourner à son ancienne vie ou rester dans sa « nouvelle » vie.

Thomas accepte. Projeté dans son passé, il a 18 ans de nouveau, et tous ses souvenirs en tête. Mais refaire le parcours à l’envers n’est pas aussi simple…

Dans une dimension parallèle, Thomas sera amené à prendre de nouvelles décisions. Aura-t-il le courage de tout recommencer ? Oubliera-t-il sa première vie, sa femme et ses enfants ? Saura-t-il éviter le chaos provoqué par le battement d’ailes du papillon ?

Mon avis :

J’aime beaucoup l’auteure pour la subtilité de son écriture, très axée sur le développement personnel, qui distille au fil des pages des astuces pour réussir au mieux sa vie et trouver son propre chemin vers le bonheur. Une écriture toujours extrêmement positive, douce, bienveillante. Voilà le style de livres que j’aime lire quand le moral se fait la malle car je sais que je vais y puiser de la force pour rebondir et réagir.

Un livre à la couverture pétillante, magnifique que j’adore et un titre tout en finesse. Je ne pouvais résister plus longtemps à mon envie de plonger dans cette histoire. Des thèmes profonds abordés, comme les choix que nous sommes amenés à faire tout au long de notre existence. Ceux qui guideront nos pas et qui résonneront comme des convictions, des évidences ou ces décisions pesantes que nous pourrons regretter ou choisir d’assumer pleinement. Le hasard qui met sur notre route certaines personnes pour le meilleur comme le pire, le destin auquel nous sommes lié et que nous sommes libres d’y croire ou non.

Qui n’a jamais rêvé de revenir en arrière, persuadé que si la vie nous offrait une seconde chance, nous agisserions différemment ? L’impact de nos décisions sur nos vies ou celles de nos proches ? Ce livre nous offre une réelle réflexion sur nos envies, nos désirs les plus profonds et d’avoir le courage de les réaliser pleinement. Qu’est-ce qui nous rend heureux ? Vaste question qui mérite amplement de nous y pencher sérieusement.

Agir plutôt que subir

Thomas va vivre une expérience unique grâce à sa grand-mère disparue. Un retour en arrière, vers son passé, pour tenter de comprendre des pans de vie qui lui ont littéralement échappé auparavant et éviter de reproduire les mêmes erreurs. Hanté par des événements douloureux, il souhaite plus que tout le bonheur de ceux qu’il aime. Mais la vie est loin d’être un long fleuve tranquille ! De nouveaux choix qui vont remettre en questions sa vie précédente, bouleverser l’existence de ses proches.

Il n’y a pas de vie parfaite, juste celle que nous nous créons en fonction de nos décisions, nos convictions en agissant du mieux que l’on peut au moment présent. Il y a des hauts et des bas et la manière dont nous réagissons face aux événements de la vie peut entraîner une direction différente à celle que nous aurions emprunté dans d’autres circonstances. La vie est une valse, plus ou moins lente, dirigée par nos choix.

J’ai aimé cette histoire pour différentes raisons. Bien sûr, j’ai trouvé Thomas particulièrement attendrissant, touchant dans sa manière d’appréhender cette seconde vie. L’homme va évoluer en fonction de ses choix, plus audacieux, voir courageux. Rien n’est figé. Également se donner la chance de partir à la recherche de ses origines. Car sans savoir d’où l’on vient, difficile de se construire. Réussir à imbriquer toutes les pièces du puzzle pour mieux s’aimer et avancer. Être plus disponible, à l’écoute de ceux qu’on aime.

J’ai aimé m’imaginer dans ce havre de paix, propice à la réflexion, que représente la maison des grands-parents de Thomas, Héloïse et Philibert, ce lieu idyllique qui a forgé ses plus beaux souvenirs d’enfance. Cette maison entourée de pins maritimes qui domine une crique et petite plage de galets.

J’ai la conviction que l’on a toujours le choix dans la vie, même si nous manquons parfois de courage pour faire ceux qui nous rendraient réellement heureux

Une lecture qui m’a remuée au delà ce que je pouvais imaginer, qui va laisser une empreinte forte, des interrogations pour oser emprunter le chemin vers le bonheur, tel un battement de papillon, trouver la force d’orienter sa route vers ce qui peut nous rendre profondément heureux. Construire son propre bonheur dépend en partie de nos actes et notre détermination.

Mes extraits :

La passion que je partage avec Émilie ne faisait plus partie de notre quotidien. Mais il y avait autre chose de plus doux, plus tendre, plus réconfortant. Avec Céline, j’étais juste un homme heureux qui n’avait pas conscience de son bonheur »

• « Et si c’était ça, le sens de cette seconde vie ? Si j’étais là pour apprendre à penser plus aux autres, et moins à ma petite personne ? Et profiter du temps qui nous reste à vivre, même si cela implique de prendre des risques et d’écouter son cœur »

« Et puis, un jour, en regardant les filles s’extasier devant le moindre papillon ou la forme d’un nuage, j’ai compris qu’elles avaient trouvé la formule magique pour apprécier la vie. Savoir observer et apprécier toutes les beautés qui nous entourent, tous les petits moments de bonheur que la vie nous offre, et tout ce dont nous disposons sans elle nous en rendre compte »

« Elle comprend à quel point un être humain a besoin de connaître ses origines, ses racines, ses parents pour avancer sereinement dans la vie »

« Parfois, je me dit qu’elle n’était pas si mal, cette vie d’avant, beaucoup plus calme, sereine et rassurante. Il faut croire que l’on ne réalise la valeur des choses que quand on les a perdues »

« Il m’a conseillé de ne pas anticiper sur un avenir qui n’existe pas encore et de me concentrer sur toutes les merveilleuses choses qui m’entourent »

« Le bonheur est semblable à ce papillon. Il est éphémère, volatile et insaisissable. Mais quand, par chance, il se présente à nous, nous devons prendre le temps de nous délecter de sa beauté et l’apprécier tel un trésor »

Ma note : 8,5/10

%d blogueurs aiment cette page :