Close
Juste une fois pour essayer – Elodie Garnier

Juste une fois pour essayer – Elodie Garnier

Quatrième de couverture :

Rien ne prédestinait Elodie et Sara à se rencontrer. À Paris, Elodie mène une vie à cent à l’heure jusqu’au jour où elle plaque tout pour trouver refuge chez sa grand-mère, dans le centre de la France. Là, elle prend ses marques, se reconnecte à elle-même et fait la rencontre de Sara, une trentenaire à la vie bien rangée sur le point de se marier. Un soir, alors que Sara n’avait jamais ressenti le moindre désir pour une femme, elle lui confie avoir envie d’elle. Une fois, comme ça. Juste pour essayer.

Mon avis :

J’ai trouvé cette histoire tellement juste et émouvante. Une histoire d’amour inconditionnelle entre deux âmes sœur qui se rencontrent dans le plus grand des hasards. L’auteure a choisi de donner à sa principale héroïne son propre prénom Elodie. Elle nous offre véritablement une histoire d’amour forte, de celle qui change profondément une femme. Qui n’a jamais connu une histoire d’amour qui reste gravée, de manière indélébile, dans son cœur ? Tout le monde peut se reconnaître dans ce récit bouleversant.

Elodie, cette parisienne trentenaire qui vit un burn-out, décide de partir brutalement chez sa grand-mère qui vit dans le centre de la France. Ce petit village, situé au cœur de l’Indre, doit lui permettre de se retrouver, souffler et faire le point sur sa vie et ses envies. Profiter de sa grand-mère, reprendre le sport pour se concentrer sur son bien-être. C’est sans compter que la vie décide de changer sa trajectoire, en mettant sur sa route une rencontre inattendue.

Elle rencontre Sara, jeune mère de famille épuisée. Alors que son mariage est programmé, cette dernière s’ennuie profondément dans sa vie de couple. Elle trouve en Elodie, une confidente remplie de délicates attentions, prête à lui apporter toute la fantaisie qui manque cruellement à sa vie. Sara, d’un tempérament joueur, va la provoquer et faire évoluer leur histoire.

L’auteure nous offre le récit d’un amour inattendu, capable de bouleverser toutes les certitudes. Une histoire d’amour entre femmes qui se rencontrent au moment où elles ont besoin l’une de l’autre, de bienveillance et d’évidence. Une découverte fracassante pour Sara qui se laisse guider par la douceur et l’expérience d’Elodie.

Mais il n’est jamais facile de faire grandir une telle histoire d’amour dans un si petit village où les rumeurs naissent tellement vite. Sous le poids du regard des habitants et de sa responsabilité familiale, Sara va être confronter à des choix. Comment sortir indemne d’une histoire d’amour aussi forte et inconditionnelle ?

Le désir, l’envie sont présents à chaque page. Elles se découvrent, s’aiment follement et sont attirées l’une par l’autre comme deux a(i)mants. Elles ne peuvent véritablement pas se passer l’une de l’autre. Elles vont aussi se déchirer et souffrir du manque terrible…de cet amour secret et inavouable. Cette passion pourra-t-elle durer sans se révéler destructrice ?

« La vie s’arrête lorsque la peur de l’inconnu est plus forte que l’élan » – Hafid Aggoune

C’est un torrent d’émotions à travers l’écriture si vraie de l’auteure. Une histoire d’amour universelle et l’homosexualité féminine est abordée avec justesse et sincérité. Un livre magnifique que j’ai dévoré rapidement et me suis totalement imprégnée de cet amour totalement fusionnel. Un amour dans lequel n’importe qui peut se reconnaître, tant au niveau de l’ivresse, de la puissance des sentiments, de l’évidence, de cette emprise qu’a l’autre sur soi, sur ce sentiment d’avoir trouvé l’amour de sa vie, cette impossibilité à se séparer, ce manque douloureux….un écho au courage d’être soi sans jamais subir le poids du regard des autres.

Mes extraits :

• « Nous sommes tous à la recherche du bonheur. Aimer et être aimé nous rend heureux, pour une nuit ou pour l’éternité. Je suis convaincue que la vie nous offre plusieurs amours. Chacun aussi unique qu’enrichissant. Mais qu’en est-il de la passion ? Quand le cœur s’emballe, que l’excitation alterne entre peur et désir ? Quand le manque nous ramène sans cesse à l’autre, qu’il nous obsède, que nos repères sont bousculés ? On se perd un peu, beaucoup, passionnément. Ceux qui ont aimés avec sincérité et passion connaissent la puissance de ces sentiments et savent combien il est difficile de vivre le jour d’après, quand tout s’est dissolu... »

• « Chaque geste d’amour, chaque parole est décuplée lors de cette escapade à deux, loin de nos vies »

• « La peine est bien plus légère quand elle est partagée. La parole libère. J’écope d’une double peine : l’absence et le secret »

• « J’ai moi-même envisagé être celle de l’ombre…Celle dont on ne parle pas, que l’on cache. Tant qu’à souffrir du manque, je préfère la partager. Notre connexion parfaite prouve que l’on s’est trouvées »

• « J’étais celle qui au début de notre relation voulait la stopper avant de tomber amoureuse et d’en subir les conséquences. Mais voilà, nous avions certainement sous-estimé la force des sentiments, cette attraction magnétique, cette alchimie inexplicable qui nous ramène toujours l’une à l’autre »

• « Ce qui ne tue pas rend plus fort. Mais ce qui ne tue pas abîme, laisse des traces au plus profond de soi »

• « Chaque fois que l’on prend de la distance, le manque me ramène toujours à toi. Je n’ai jamais ressenti quelque chose d’aussi fort pour quelqu’un. Ça arrive juste au mauvais moment dans ma vie »

• « Dans la vie, on peut faire des compromis, se mettre en quatre pour les autres, faire des efforts pour qu’on nous aime. Mais à force, tu vas commencer par t’oublier. Un peu plus chaque jour : oublier ce dont tu as envie, ce qui te rend spéciale et unique…Oublier même ceux qui t’aiment vraiment. Pose toi la question : est-ce que je suis toujours fidèle à mes convictions ? A mes valeurs ? Et si tu ne sais pas répondre, refais le chemin à l’envers…c’est que tu as laissé traîner des bouts de toi un peu partout »

• « Dans toute relation impossible, il y a toujours cette envie de croire que tout peut arriver et qu’un jour, la situation changera pour le mieux. Enfant, nous avons certainement trop lu de contes de fées »

• « L’être humain peut partir où il veut, il emporte toujours son cœur avec lui »

• « Parce que c’est ça aussi aimer, savoir renoncer et vouloir le bonheur de l’autre »

• « Entre l’amour et le confort, c’est souvent le second qui gagne. Il faut du courage, de l’envie et peut-être un peu de folie pour tout quitter »

• « J’ai tellement été absorbée par cette histoire avec Sara que j’en ai délaissé ma famille et mes amis. Je suis partie en croisade chercher l’amour ailleurs, en oubliant de me nourrir de celui qui m’est donné sans conditions par mes proches. L’être humain est si compliqué et si paradoxal »

Ma note : 9/10

%d blogueurs aiment cette page :