Close
La seconde moitié de mon cœur – Bertrand Jullien-Nogarède

La seconde moitié de mon cœur – Bertrand Jullien-Nogarède

Quatrième de couverture :

« Tom était l’homme de ma vie. J’étais peut-être trop jeune pour en être tout à fait certaine, mais l’amour est un pari, quel que soit l’âge que l’on a. Tom était mon pari et je savais que j’étais prête à assumer toutes les conséquences de notre relation »

Une poignante histoire d’amour entre Londres et Paris.

Mon avis :

J’ai découvert ce très beau roman par hasard, en recueillant des avis positifs, qui ont réussi à me convaincre afin de savoir ce que ce sublime titre pouvait révéler. Avant même de débuter, je devine une histoire d’amour exceptionnelle où rien ne parviendra à séparer deux êtres qui s’aiment.

Karen, étudiante de dix-huit ans, rencontre Tom, jeune anglais passionné de rock. Alors qu’ils tombent éperdument amoureux l’un de l’autre, Karen angoissée de nature, impose un pari fou à celui qui fait déjà battre son cœur comme jamais. Une séparation longue de huit années, avant de vivre pleinement leur amour. Un pari osé dont elle croit, dur comme fer, en sortir plus forte.

Après avoir terminé sa première année de prépa littéraire, elle décide de partir tenter une aventure humanitaire en Afrique. L’occasion de s’affranchir de sa mère, de devenir indépendante. Un véritable choc des cultures qui va la faire mûrir. Un drame marquera également un nouveau tournant dans la perspective de sa vie et de ses priorités.

L’écriture fluide et simple de l’auteur, a le mérite de nous toucher par sa sincérité. On y parle d’amour, d’amitié, de passion, de musique, de deuil, de dépression, de la vie tout simplement. Karen, qui a toujours fonctionné dans le but de faire plaisir et satisfaire les désirs de sa mère, sans faire des vague, en se confortant à ce que l’on attendait d’elle.

Malgré ses doutes et ses nombreuses craintes, sera-t-elle capable de se révéler à elle-même pour devenir la personne dont elle a secrètement envie sans jamais oser ? Prendre des risques pour se réaliser, aller au delà des préjugés, affronter ses plus profondes blessures pour devenir vraie.

Toute adolescente peut se retrouver en la fragilité de Karen, s’identifier à cet amour si fort qui la fait vibrer intérieurement, rêver à un avenir heureux avec celui qu’elle devine être son âme sœur. Une histoire qui fait vibrer car malgré leur jeune âge, on ressent l’évidence de leur amour et cet attachement viscéral. Ils s’aiment d’un amour profondément sincère, ils ont confiance dans ce que la vie et l’avenir peut leur réserver et c’est absolument tout ce qui compte.

Tom, dont cette séparation forcée, va l’inspirer pour écrire des textes à celle qu’il considère déjà comme sa muse. Un anglais, véritable gueule d’ange, qui saura vous séduire par sa nature enjouée, honnête. Une histoire d’amour qui saura réconcilier les plus récalcitrants à l’amour vrai, qui n’a véritablement pas d’âge, et convaincre ceux qui ne croient plus aux relations à distance. Une histoire qui fait du bien ! A découvrir de toute urgence pour passer un agréable moment.

Je ne saurais que me précipiter maintenant vers le début de l’histoire de Karen et Tom, dans le premier tome intitulé La première fois que j’ai été deux. L’avez-vous lu ? Avez-vous d’autres livres de littérature jeunesse à me conseiller ?

Mes extraits :

• « Je savais que ma vie ne pourrait plus jamais être la même après cette odyssée. Je le sentais au fond de moi. Je savais que la vie qui m’était offerte, celle que la providence m’avait laissée, ne pouvait être gâchée »

• « Toi aussi tu es la seconde moitié de mon cœur : celle où je viens puiser mon inspiration et face à laquelle je peux me montrer tel que je suis, avec mes cicatrices et mes faiblesses. Tu es le visage que je veux redécouvrir chaque matin à mon réveil. Te savoir dans ma vie m’aide à en affronter chaque difficulté. Ta présence me nourrit et m’inspire »

• « On ne peut pas demander à l’amour ce qu’il ne peut offrir, il faut simplement accueillir ce qu’il nous donne dans l’instant »

Ma note : 8/10

%d blogueurs aiment cette page :