Close
Ferme les yeux et fais un vœu – Cecile Bergerac

Ferme les yeux et fais un vœu – Cecile Bergerac

Quatrième de couverture :

Sarah démarre la trentaine avec déjà une belle carrière d’avocate. Associée dans un cabinet, les dossiers rythment ses jours, et souvent ses nuits.

Elle mène sa vie comme une affaire pénale : avec précision et ordre. Aucune place n’est laissée à l’aléa. Pourtant, un appel en pleine nuit va faire vaciller toutes ses certitudes. Alors que l’existence de son petit frère bascule, elle jette un regard différent sur son quotidien. Sa réussite professionnelle est-elle un accomplissement ? Ne passe-t-elle pas à côté de l’essentiel ?

Elle se battra avec la détermination dont elle sait faire preuve au tribunal pour instiller sa force à ce petit frère chéri. Mais cela sera-t-il suffisant ? Peut-on trouver la résilience au milieu du chaos ?

Mon avis :

Tout dans ce livre m’a attirée. Et il a dépassé toutes mes espérances. Une écriture fluide qui m’a totalement séduite dès les premières pages. Un sujet qui m’a émue aux larmes, traité avec une telle justesse. Les mots forts qui ressortent de cette lecture sont espoir, humour, humanité et l’amour fraternel. Je vous conseille fortement et vivement ce livre qui apaise.

Sarah , avocate, se noie dans le travail pour que sa mère soit fière d’elle, d’où elle est. Son passé l’a contrainte à devenir adulte bien avant l’heure, a veiller et prendre soin de son frère, le consoler et le rattraper lorsqu’il s’est perdu dans l’auto-destruction par manque de repères d’un adulte. Elle a toujours été là pour lui et ce lien a crée entre eux un amour indestructible.

Lorsque Pierre, son petit frère chéri est victime d’un accident et tombe dans un profond coma, elle décide de se battre pour deux. Elle ne baisse jamais les bras et a de l’énergie à revendre. Sarah a une force de caractère inébranlable, prête à tout pour qu’il se réveille et retrouve sa vie. Elle lui rend visite tous les jours, lui parle, partage ses souvenirs d’enfance, lui rappelle tout ce qu’il aime profondément pour lui donner le courage de se battre, l’envie de rester auprès d’elle.

Jim, l’infirmier du service, fait son maximum pour offrir toute son humanité, aussi bien aux patients dont ils s’occupent qu’aux proches qui en ont terriblement besoin, afin de s’accrocher au moindre espoir de vie. Il insuffle un brin de magie, légèreté et humour afin d’offrir une bulle de protection face à la dureté des épreuves de la vie. D’un naturel extrêmement bienveillant, il accompagne les patients jusqu’au bout d’une grande douceur.

J’avoue avoir pleuré en imaginant ce terrible drame que Sarah vit et me suis mise à sa place avec tant d’émotions. Comment Sarah, dont le sort s’acharne autant sur elle, peut trouver la force et le courage de se relever ? Sans jamais se plaindre, toujours digne, elle se bat avec une rage. Un livre rempli d’amour et d’espoir. L’envie de croire en la magie pour repousse l’inéluctable vérité. Le drame peut engendrer la force, la volonté de rester debout et s’ouvrir au monde et sur le sens à donner à la vie.

Tomber au plus bas peut permettre de prendre conscience des valeurs de la vie, de se relever en souhaitant ne plus perdre une seule seconde pour devenir soi. Être fière de soi, et pas seulement dans le regard de ceux qu’on aime. Une véritable ode à la vie, à l’amour, au personnel soignant qui lutte tous les jours avec professionnalisme et passion pour offrir de la bienveillance et beaucoup d’humanité à toux ceux qui se battent pour rester en vie.

Un livre que je vous conseille de tout cœur pour offrir un peu de douceur et beaucoup d’amour autour de vous. Avec le mot juste de fermer les yeux et faire un vœu pour rendre la vie toujours plus belle.

Mes extraits :

• « Sarah pense aux combats qu’ils ont mené ensemble, Pierre et elle, au chemin parcouru depuis toutes ces années. Elle pense à toutes ces fois où il aurait été plus facile de se poser en victimes et de se laisser assister, mais ils ont toujours fait le choix de se relever, même si c’était dur »

• « Le service est souvent plein, le personnel manque et les moyens s’amenuisent jour après jour. L’administration impose un rythme qui déshumanise, alors Jim se bat pour ces petites parcelles d’humanité préservée. Il est persuadé que la guérison passe par ces familles autour de ces patients autant que par ses soins »

• « Il est tellement différent Jim. C’est un grand rêveur qui crée le monde dans lequel il veut évoluer plutôt que de subir celui qui l’entoure. Évidemment que tout cela est plus facile quand on a eu, comme lui, un nid doux et chaleureux où s’épanouir »

• « Votre cœur a besoin de vous presque autant que vous avez besoin de lui. Alors, ménagez ses sursauts, mais sachez lui rendre grâce. Donnez-lui l’énergie de l’impatience, insufflez-lui la palpitation du premier rendez-vous, et surprenez-le tous les jours »

• « C’est peut-être ça la clef. Avancer dans la même direction, en équipe, et surprendre, même après soixante ans de vie commune. Faire de la routine une aventure, voir le quotidien comme un parcours et non comme un fleuve tranquille, continuer à la regarder, et sourire avec la même émotion qu’au premier jour »

• « Il faut que sa rage sorte. Et c’est même une bonne chose que ça arrive enfin, après l’acceptation de façade qu’elle livrait depuis le début. La colère. Elle arrive toujours. Il accueille celle de Sarah comme salvatrice, comme un cri de guerre jeté à la figure de l’inhumanité du sort »

• « Jim pense plus que jamais qu’il est important de lui constituer une boîte pleine de petits et grands bonheurs, pour le moment où, ses yeux bien ouverts, il commencera le marathon de la reconstruction »

• « Pourquoi penses-tu que nous, parents, portons autant d’importance à vous faire croire que le Père Noël existe quand vous êtes petits ? Pour la magie. Nous faisons tout ça uniquement pour mettre des étoiles dans vos yeux »

• « Elle s’allonge à côté de lui. Elle caresse ses cheveux, les respire et s’imprègne de son frère comme s’ils étaient des jumeaux in utero. Ils ne font qu’un, ses bras forment une carapace incassable. Plus rien ne pourra les atteindre. Ni maintenant, ni jamais. Elle le berce comme un enfant et l’entoure de tout son amour »

• « On a grandi trop vite alors on a grandi mal. Quand les fondations font défaut, l’édifice peine à tenir droit. Instinctivement, on s’est resserrés tellement fort qu’on est devenus invincibles »

« S’ouvrir, c’est prendre des risques »

• « C’est si rassurant les rituels. On pourrait penser qu’à force ces fleurs ont perdu de leur importance, mais crois-moi, ma chérie, j’ai apprécié chacune d’elles avec la même intensité. Parce que, quoi qu’il arrive, quelles que soient les difficultés de la vie ou les disputes, jamais il n’a dérogé. Il pouvait m’en vouloir ou être contrarié, faire entrer des fleurs dans la maison a toujours aidé à apaiser »

• « L’espoir est essentiel et qu’importe la chute. Croire en la magie compense la réalité future. La vérité n’est pas toujours bonne conseillère et on a parfois besoin d’un peu d’artifice »

• « J’ai compris que tomber au plus bas peut aider a s’ouvrir à ce qu’on ignorait »

Ma note : 9.5/10

%d blogueurs aiment cette page :